15 Erreurs de communication à éviter sur votre portfolio de graphiste.


Face aux demandes de prestations gratuites, nous pouvons tout d’abord nous indigner, voir nous agacer.
Pourtant, certains signaux peuvent être envoyés à ceux qui visitent votre site ou regardent votre profil.
Voici donc une liste de points à vérifier et modifier si besoin, afin de comprendre pourquoi en tant que professionnel du graphisme, on vous prend pour un pigeon :

1. Juste un logo.

⇒ Car vous ne proposez que « un logo » et non « une recherche sur l’identité visuelle »
Bien souvent, vous ne vendez pas juste un logo, mais vous allez devoir proposer une identité complète avec ses déclinaisons indispensables : La création de cartes de visites, les dépliants promotionnels ou plaquettes de communication, le webdesign, et pourquoi pas la personnalisation de la voiture de fonction ou de la camionnette. Vous créez un univers pour votre client, mettez l’ensemble de la solution en avant et non pas le logo seulement.

2. Juste un site internet.

⇒ Pour les webdesigners : Car vous proposez simplement de la « création de site » à la place d’une communication en ligne efficace ou profitable.
Mettez en avant votre expertise, pensez aux bénéfices que votre client en retirera.

3. Vous montrez seulement les projets terminés.

⇒ Car vous présentez le résultat final de vos créations, là oû vous devriez parler d’étude de cas et de processus de création.
Vous pouvez expliquer le processus de création, les étapes de recherches, ou encore mieux, les résultats (chiffrés) obtenus !

4. Ne pas afficher un tarif.

⇒ Car vous ne parlez pas de tarifs.
Cela peut paraitre difficile en tant que graphiste, de parler d’argent sur son portfolio. Chaque projet est différent, aucun ne sera au même budget. De même, créer une grille de tarif n’a pas beaucoup de sens.
Préférez donc parler de « devis ». une demande de devis inclus implicitement une notion de paiement.

5. Vous proposez un service.

⇒ Car vous parlez de « services » au lieu de parler de compétences.
Un peu tiré par les cheveux mais je pense que certains voient le service comme « service à un pote », c’est à dire gratuit.

6. Vous êtes jeune et ambitieux.

⇒ Car vous acceptez « Les défis ».
Certaines entreprises qui connaissent le business du design graphique profiteront de votre enthousiasme pour vous demander de faire des propositions gratuites, de participer a des concours, …
D’autres autres joueront sur votre besoin de reconnaissance en vous proposant simplement « de faire votre pub ».

7. Vous recherchez la reconnaissance.

⇒ Vous êtes fier de votre métier. Heureusement pour vous, mais ne le mettez pas trop en avant.
Ayez une image sympa mais ne mettez pas en avant votre besoin de notoriété. Nous sommes tous heureux de savoir que les gens nous apprécient, que l’on à beaucoup de followers, etc.. Ne pensez pas à l’envers, votre petite entreprise (ex:Graphiste indépendant) doit en premier lieu être profitable pour vous, et vous permettre d’en vivre. Et si vous faites du bon boulot, alors la notoriété suivra.

8. Vous êtes passionné

Dans le même style :
⇒ car vous parlez de « passion »,
alors que vous devriez parler d’expertise, d’augmentation de chiffre d’affaire.
Vendez un bénéfice, une valeur ajoutée et pas seulement une création.

9. Vous cherchez à tout prix de nouveaux projets

⇒ Vous êtes à la recherche au lieu de proposer.
Sans aller jusqu’à la demande gratuite, si vous semblez avoir besoins de travailler, on vous proposera des boulots dans le genre « tu choisis, c’est ça ou c’est rien ».
Il est parfois préférable de ne pas commencer un projet mal-payé, voir pas du tout, plutôt que de perdre du temps. Profitez de ce temps pour travailler votre portfolio, votre communication et rencontrer des entreprises.

10. Vous ne n’osez pas utiliser les bons mots.

⇒ Car vous n’osez pas utiliser le mot « client ».
Pour tout vous avouer j’ai un « espace client » sur mon portfolio, ce que je ne dis pas (je vous le dit aujourd’hui) c’est que cet espace client est factice, derrière ce lien je n’ai prévu aucune solution technique. C’est bête, mais ça semble marcher!
Autre possibilités : montrez les « témoignages clients » ou la « liste des clients »

11. Vous ne mettez aucune barrière

⇒ Car vous êtes « trop » accessible.
Votre email est directement cliquable, sans aucune barrière: il est donc facile de vous mettre dans une liste afin d’envoyer un mail groupé.
Ceux qui ont de l’espoir se diront que dans une liste d’e-mails envoyés en masse, qui sait, certains graphistes répondront peut-etre positivement à une demande graphisme gratuit ?

12. Une image d’amateur ?

⇒ Car vous ne semblez pas « pro »
Votre présentation n’en jète pas, ou au contraire elle est trop égocentrique.
une piste peut-etre ? mettez en avant vos diplômes si vous en avez.
Si vous êtes graphiste autodidacte, précisez le nombre d’années d’expérience.
Autre point, indiquez votre numéro SIRET. vous êtes pro, montrez-le!

13. Graphiste : un terme qui à changé.

⇒ Car vous êtes « graphiste ».
Pour certains graphiste est juste une passion, aujourd’hui savoir ouvrir photoshop semble suffir pour s’autoproclamer graphiste (les mots changent, c’est ainsi)
Pour faire un parallèle : « je sais faire avancer une voiture, pour autant je ne suis pas un pilote »

14. Les mots anglais :

⇒ Car vos visiteurs ne comprennent pas bien les mots anglais.
exemple: Freelance, certains pensent à Free = Gratuit.
Vous êtes un « professionnel & indépendant » et pas juste graphiste free ;)

15. …et en dernier recours :

⇒ Car ils ne savent pas lire.
Si vous n’êtes dans aucune catégorie ci-dessus et que malgré tout vous recevez toujours des demandes de projets gratuit, c’est que le visiteur ne sait pas (ou ne veut pas) lire.

Pour finir

Vous l’aurez compris, éviter de recevoir des demandes qui ne vous sont pas destinésest avant-tout une histoire de communication, pensez aux mots que vous utilisez, et à l’image que vous renvoyez.
Cette liste est à titre indicative, Pour la plupart je fais moi-même ces erreurs, et je n’applique toujours pas tout ces conseils que je vous ai donné ici (le comble).
Cet article est donc un bloc-note personnel.
En espérant que cet article ça vous permettre de revoir certains points de votre portfolio et ainsi vous faire gagner un temps précieux.