Le monde idéal selon un graphiste




Chaque profession à son monde idéal, un environnement respectant ses codes et les usages, à l’image de son travail journalier.
Le monde idéal d’un designer graphique pourrait-il ressembler à celui présenté ci-dessous  ?
  1. Les journées durent au moins 48h.
  2. La moitié de leur temps est consacré à la recherche ou à l’art, l’autre à la création pour ses clients.
  3. Les collectivités locales ont un vrai budget communication.
  4. Chacune de ses créations est qualifiée de géniale. ou si elle ne l’est pas, chaque critique est justifiée.
  5. La Comic Sans n’existe pas.
  6. La plupart des textes sont majoritairement remplacés par des dessins.
  7. Les murs des villes sont décorés des plus beaux graffitis.
  8. Chaque année, la fête du graphisme regroupe 40 millions de personnes.
  9. Porter des t-shirts Threadless est devenu de bon goût, même dans l’univers de la finance.
  10. Des concours sont lancés aux clients pour avoir la chance de travailler avec un graphiste, et le droit exceptionnel de les rémunérer.
  11. Le graphiste ne facture pas, mais est financé par ses clients.
  12. A l’école,  l’épreuve d’arts plastiques a un coefficient supérieur aux mathématiques, même pour la filière scientifique.
  13. Même Les développeurs trouvent ses blagues hilarantes.
  14. Les lignes de métro sont nommés uniquement par des noms de couleurs, et les stations avec des noms de graphistes connus.
  15. Les devis sont rémunérés.
  16. Les rues ont des noms de typographies. ex: 5 rue Frutiger.
Et vous, quels seraient vos rêves, quel serait votre monde idéal ?